Click here to monitor SSC
SQLServerCentral is supported by Red Gate Software Ltd.
 
Log in  ::  Register  ::  Not logged in
 
 
 

DRP for SQL Server in French - traduction en français du plan de relève – part 4

La liste des fichiers restaurés devrait se trouver dans le répertoire suivant :

\\ServeurDeBD\Disque$\DirSauvegardesProd\DBlog\

 

Dès que la restauration a été complétée, nous devrions avoir un nettoyage automatique des vieux fichiers de sauvegarde grâce à un script PowerShell ou un fichier de commandes batch. Ce nettoyage devrait être fait au moins une fois par semaine en utilisant les plans de maintenance de SQL Server.

 

Afin de s'assurer un processus de restauration en douceur, nous devrions lire les paramètres de la restauration directement dans les tables méta données dans la base de données MSDB, tel que BackupHistory, BackupSet, BackupFile or BackupLog – à moins qu'une table BackupLog ne soit déjà explicitement créée régulièrement dans la base de données DBA_Tools (où les autres objets ci-dessous sont situés).  Ceci est toujours nécessaire en raison du besoin des paramètres essentiels disponibles (nom de la sauvegarde, et localisation sur disque dur) pour rouler ces procédures stockées avec succès.

 

Comment la restauration automatique des sauvegardes compressées peut-être bénéfique  pour votre environnement de production. Idéalement, il faudrait conserver deux sauvegardes complètes, la première sur votre serveur de Rodage/Test et la deuxième sur serveur de relève.  L'existence de cette copie de production en relève permet d’effectuer des vérifications utiles et/ou des tâches intensives mais à éviter en production, comme par exemple une commande console DBCC CheckDB qui vérifie l'intégrité de la base de données en question.

 

Lors de la création des étapes dans les processus automatisées, j'écris assez souvent les paramètres manuellement durant le rodage et je les laisse tel que – mais il est certain que la meilleure façon est de retirer les paramètres directement des tables méta données du système décrit ci-haut, car si on déplace les fichiers MDF, NDF ou LDF, il se peut très bien qu'on oublie de mettre à jour les étapes (en Anglais on l'appelle le futureproofing du script). 

 

Configuration Équipement et de Serveurs Production et Relève (SQL1 & SQL2)

 

Voici une configuration typique pour les serveurs pour un projet de relève. Dans le cas qui nous intéresse, je ne me souviens pas exactement de toutes les spécifications des systèmes, mais cela ne veut pas dire on ne devrait pas les enregistrer. Veuillez donc mettre à jour ces tables de spécifications selon vos propres équipements utilisés.

SQL1 (instance en production)

1.1

Système d'exploitation

Windows 2008 (standard ou édition x64)

1.2

Modèle de système

[Numéro de système, type de produit]

1.3

Mémoire physique

8 Giga-octets

1.4

Nombre de CPU physiques

2

1.5

CPU & vitesse

AMD (x64)

Disques durs

Espace disque

C(#Go); D(#Go)

SQL2 (serveur de relève)

1.1

Système d'exploitation

Windows 2008 (standard ou édition x64) – doit être le même que SQL1

1.2

Modèle de système

[Numéro de système, type de produit]

1.3

Mémoire physique

8 Giga-octets

1.4

Nombre de CPU physiques

2

1.5

CPU & vitesse

AMD (x64) Opteron Processor 280

Disques durs

Espace disque

C(#Go); D(#Go); F(2To); G(250Go); H (1.5To); Z(20Go)

Il faut que ce serveur soit bien préparé au niveau de l'espace disque, à moins que vos bases de données ne soient pas très volumineuse.

Comments

No comments.

Leave a Comment

Please register or log in to leave a comment.